Sébastien Castella

You Are Viewing

A Blog Post

LA FERMETÉ DE CASTELLA PAS RÉCOMPENSÉE À SÉVILLE

Castella Sevilla Feria de Abril 2018 © Javier Arroyo

© Javier Arroyo

Sébastien Castella a mis la caste qu’il manquait à son lot lors de son compromis à Séville. Le maestro de Béziers scella une tarde marquée par sa fermeté face à deux cuvillos qui n’offrirent que trop peu d’options.

Il reçut son premier adversaire par véroniques avec un genou à terre, rythmées et cadencées, avant de poursuivre par un quite par chicuelinas. José Chacón se fit remarqué lors du tiers de banderilles, si bien qu’il fut appelé pour saluer. La faena débuta par des statuaires avant de prendre la muleta de la main droite. Le toro, vilain et sans classe, fut récalcitrant aux sollicitations et ne s’employa jamais, cependant il y eu des muletazos de bons goûts.

La faena au quatrième eut un vibrant début, avec les passes du pendule en citant le toro de loin et en tournant les zapatillas sur le sable. Les redondos qui surgirent furent longs et templés, les naturelles furent quant à elle profondes. Lorsque le toro baissa de ton, Castella réduisit les terrains et se la joua de près en se faisant toucher le costume par l’animal.

Résultat

Sevilla, mardi 17 avril 2018. “No hay billetes”.

Toros de Núñez del Cuvillo.

Sébastien Castella, silence après avis et ovation avec saluts après avis.

José María Manzanares, deux oreilles et ovation avec saluts.

Alejandro Talavante, oreille et silence après avis.

Saludó José Chacón tras parear al primero.

Galerie photographique (Javier Arroyo)