Sébastien Castella

You Are Viewing

A Blog Post

FERMETÉ DE CASTELLA À LEÓN (MEXIQUE)

Quiétude, profondeur et temple furent les clés de la prestation de Sébastien Castella à León (Guanajuato, Mexique). Le français signa trois faenas (deux lors de la lidia ordinaire et une supplémentaire avec un toro qu’il offrit) au cours desquelles il se montra bien au-dessus des conditions de ses adversaires, cependant les échecs à répétition aux aciers frustrèrent les trophées.
Castella reçut son premier avec goût et rythme par véroniques. Muleta en mains, on retiendra les séries sur la corne droite, profondes, templées et émouvantes. Mais le toro de Begoña baissa de ton et l’ estocade, en arrière, ne fut pas propice au meilleur final pour couper une oreille.
Le deuxième exemplaire du torero de Béziers fut un toro très compliqué face auquel il n’hésita pourtant pas à commencer la faena par statuaires avant d’imposer son pouvoir. C’est ainsi qu’il parvînt à le mettre dans sa muleta, signant au passage des séries de bonnes factures sur les deux cornes. Encore une fois, l’épée l’empêcha de couper les trophées.
Castella souhaita s’ôter cette épine du pied avec le toro qu’il offrit, mais il rencontra à nouveau un adversaire qui ne lui permit pas de signer une faena majeure.

Résultat

León (Guanajuato, Mexique). Plein.

Toros de Begoña.

Sébastien Castella, applaudissements, silence après avis et silence.

El Payo, oreille et silence.

Roca Rey, applaudissements et división de opiniones.

Leo Valadez, ovation et oreille.

Galerie photographique (Emilio Méndez)

Mots-clés : , , ,