Sébastien Castella

You Are Viewing

A Blog Post

CASTELLA, MAÎTRE DU TEMPLE Á EL PUERTO

Castella en El Puerto

Temple, lenteur, harmonie. Et le tout contre le vent de l’Est, qui agitait muleta et cape comme des drapeaux. Et devant deux taureaux sans fonds de Juan Pedro Domecq. C’était ainsi le spectacle de Sébastien Castella à El Puerto de Santa María.

Son premier était un taureau qui a toujours chargé à mi-hauteur. Castella fit des quites par chicuelinas et par la suite, en dépit du vent, il l’a amené vers le milieu pour le toréer avec fermeté et des muletazos enchaînés, notamment sur la corne droite. Le français aurait pu avoir coupé une oreille s’il n’avait pas raté avec les épées.

La réception à la cape avec le quatrième était le meilleur de l’après-midi : Castella a bercé le Juampedro avec des véroniques douces, harmonieuses, cadencées et avec beaucoupe d’élégance. Par la suite il fit des quites par saltilleras et la cuadrilla a signé un grand tiers de banderilles. Le français appela le taureau depuis le milieu et essaya tout devant un taureau qui est vite arrivé à sa fin, et avec lequel il n’a pu que tirer quelques muletazos isolés sur un petit coin de l’arène. Encore une fois les erreurs avec les épées lui ont fait perdre ses trophés.

Fiche

El Puerto de Santa María. Dimanche 7 août 2016. Trois quartes d’entrée. Beaucoup de vent.

Taureaux de Juan Pedro Domecq.

Sébastien Castella, ovation avec saluts et ovation avec saluts.

José María Manzanares, oreille et oreille.

López Simón, oreille et deux oreilles.

Salutation sur le quatrième de José Chacón et Vicente Herrera.

Vidéo TorosTV